cyberharcèlement

Qu’est-ce que le Cyberharcèlement et comment s’en prémunir ?

Lorsque le harcèlement se poursuit en dehors de l’établissement universitaire, notamment sur Internet ou au téléphone : on parle de cyberharcèlement. Oui, cela concerne aussi les étudiants qui subissent des humiliations dans le milieu scolaire ! Des propos insultants, moqueries, violences, obscènes, rumeurs… Derrière l’écran, les brimades des lycéens et des collégiens ne cessent de faire de plus en plus de victimes de harcèlement. Internet est et doit être réservé à un espace partagé et non à un espace d’intimidation ou d’humiliation. Le cyberharcèlement est l’une des formes de criminalité à la croissance la plus rapide au monde. Pour les victimes, les conséquences peuvent être catastrophiques et plus souvent suicidaires qu’on ne le pense. Dans cet article, on vous explique comment éviter les problèmes de harcèlement, vous en protéger et faire cesser le harcèlement.

Que veut dire cyberharcèlement ?

Le cyberharcèlement est le fait de harcèlement qui se manifeste en ligne via Internet. Il peut être un harcèlement scolaire, un harcèlement moral, harcèlement sexiste, harcèlement psychologique ou d’autres formes de harcèlement. Pour s’y prendre, le harceleur utilise les courriels, la messagerie instantanée et les sites Web pour intimider ou harceler des individus ou des groupes par le biais d’attaques personnelles.

une fille victime de cyberharcèlement

En cas de harcèlement en ligne, celui-ci peut prendre la forme d’usurpation d’identité, de connotation sexuelle, des propos homophobes et blessants, de maltraitance, de discriminations, de commentaires dans les forums de discussion, d’envoi d’e-mails répétés, offensants ou cruels.

Les différentes formes de cyberharcèlement sont souvent difficiles à suivre. En effet, l’agresseur ou le cyberharceleur reste anonyme lorsqu’il menace d’autres personnes en ligne. Bien que cela concerne principalement les jeunes victimes des violences scolaires, qui apparaissent davantage sur les réseaux sociaux, tout le monde peut être victime de harcèlement. Réseaux sociaux, groupe Facebook, forums, blogs, messages privés et même jeux vidéo… Le cyberharcèlement cible toutes les activités liées à Internet.

Selon la loi sur le harcèlement, le cyberharcèlement en elle-même n’est pas encore un délit qui devrait être soumis à une sanction par la loi française. Néanmoins, les contrevenants peuvent être punis en vertu du droit civil, de la loi sur la presse ou du droit pénal :

Pourquoi cette menace fait partie des préoccupations particulières ?

Avec la domination des médias sociaux et des forums numériques, les inconnus et les connaissances peuvent souvent voir les commentaires, les photos, les publications et le contenu partagés par des individus. Le contenu que des individus partagent en ligne, leur contenu personnel et tout contenu négatif, ignoble ou préjudiciable créent un enregistrement public permanent de leurs opinions, activités et comportements.

Recevoir des messages

Considérez ce dossier public comme une réputation en ligne à laquelle peuvent accéder les écoles, les employeurs, les universités, les clubs et d’autres personnes. Les affaires de harcèlement peuvent nuire à la réputation en ligne de toutes les personnes impliquées. Et cela concerne non seulement la personne qui est victime de harcèlement, mais également l’auteur du harcèlement ou toutes les personnes qui y participent.

Si vous ne savez pas encore comment reconnaître les comportements de harcèlement en ligne, voici ses caractéristiques :

  • Persistant : comme Internet permet de communiquer 24 heures sur 24, quel que soit les circonstances aggravantes, il peut donc être difficile pour les enfants et adolescents harcelés de mettre fin au harcèlement
  • Permanent : si elles ne sont pas signalées et supprimées, la plupart des informations communiquées par voie électronique restent permanentes et publiques. Les réputations négatives en ligne (y compris celles qui sont victimes d’intimidation) peuvent affecter les admissions à l’université, l’emploi et d’autres domaines de la vie ;
  • Difficile à remarquer : les enseignants et les parents peuvent ne pas entendre ou voir la cyberharcèlement se produire. Par conséquent, prouver le harcèlement est parfois compliqué surtout quand il s’agit de porter plainte de harcèlement.

Comment faire pour éviter le cyberharcèlement ?

Un exercice intéressant à faire maintenant est de rechercher votre nom sur Google et de découvrir quelles informations les harceleurs potentiels peuvent trouver en ligne. Pour les enfants, vous pourriez miser sur du contrôle parental. Vous serez peut-être surpris de voir à quel point il est facile de vous identifier. Sans parler de votre adresse, numéro de téléphone et autres informations personnelles.

jeune fille triste

Vous pouvez également envisager de vérifier les données qu’ils pourraient collecter à votre sujet si quelqu’un peut toujours accéder aux réseaux sociaux de vos amis et de votre famille. Par exemple, cette personne peut découvrir les bars où vous êtes allé après avoir quitté votre lieu de travail et les amis que vous avez fréquentés. Elle peut également savoir où vous allez en vacance et quand vous prévoyez d’aller.

Vous pourriez même trouver des informations qui semblent provenir de vous, mais qui ont été téléchargées par quelqu’un d’autre : un faux blog ou un compte dit « fake » avec votre numéro de téléphone et votre adresse. C’est ce que les cyberharceleurs ont fait en premier lieu, un véritable harcèlement. Ils feront tout leur possible pour enquêter sur les personnes harcelées sur Internet. Par conséquent, vous devez rendre ces informations aussi difficiles à obtenir que possible pour une prévention contre le harcèlement.

Comment se prémunir du cyberharcèlement ?

Voici quelques conseils utiles pour éviter d’être ciblés par les cyberharceleurs et même déjouer leur plan une fois que vous vous trouviez dans ces situations de harcèlement :

  • Lorsque vous communiquez sur des sites de rencontres en ligne, pour éviter les harcèlements, veuillez ne pas divulguer votre nom de famille ou votre numéro de téléphone à moins que vous ne vous rencontriez en personne ;
  • Définissez un rappel tous les 30 à 45 jours pour modifier le mot de passe de chaque compte en ligne, y compris la messagerie vocale, le courrier électronique, Facebook et tous les autres comptes protégés par mot de passe ;
  • Si la plateforme est prête à générer un mot de passe pour vous, acceptez-le. Par rapport aux algorithmes, nous sommes plus susceptibles de créer des mots de passe traçables ;
  • N’acceptez que les demandes d’amis des pairs que vous avez déjà rencontrées en personne ;
  • Si vous ne connaissez pas l’expéditeur, veuillez ne pas répondre aux messages privés sur les plateformes de réseaux sociaux ;
  • Configurez les paramètres de sécurité sur Facebook pour limiter la capacité des personnes autres que des amis à publier des messages sur votre mur ;
  • Vous pouvez facilement bloquer toute personne présentant un comportement suspect sur Twitter, Facebook ou Instagram. C’est aussi une meilleure possibilité de réagir ;
  • Ne partagez pas des informations détaillées sur vos allées et venues ou des informations d’identification inutiles vous concernant sur les plateformes de médias sociaux ;
  • Si quelqu’un prend une photo ou une vidéo de vous et la télécharge sur Internet, vous avez le droit de lui demander de la retirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *