Risques d'espionner téléphone conjoint

Espionner le téléphone de son conjoint : Les risques

Avec le développement des nouvelles technologies d’espionnage, espionner le téléphone de sa moitié est devenu une manie qui tente de plus en plus de couples. En effet, avoir la réponse à des doutes est un luxe que souhaitent s’offrir de nombreuses personnes. Cela dit, espionner est une indiscrétion destinée uniquement aux professionnels. Et pour cause, s’adonner à cette activité, c’est se mettre dans des situations difficiles.

Être puni par la loi

La loi sur les logiciels espion

Être en couple signifie partager une grande complicité. Cela dit, aller jusqu’à espionner sa moitié est un peu trop exagéré. De plus, c’est une violation de la vie privée. La loi le précise très bien.

Bien qu’il s’agisse de son ou sa conjointe, une atteinte à l’un des droits les plus fondamentaux du monde est passible d’une sanction.

Généralement, l’utilisation d’une application ou d’un logiciel espion sans consentement de la personne surveillée est passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. Pour information, cette sanction est aussi valable pour les parents qui espionnent leurs enfants (dans certaines conditions).

Cette sanction n’est pas valable si les informations sont obtenues par pur hasard. Par exemple, si une personne obtient les preuves de l’infidélité de son ou sa conjointe en consultant l’ordinateur de la famille, la sanction n’est pas valable. Il en est de même si la personne a vu un SMS sur un téléphone. En effet, certains modèles de smartphone affichent les messages reçus.

Avoir une crise de jalousie

Jalousie

S’il y a bien un problème dans le fait de fouiller le téléphone de son conjoint ou de sa conjointe, c’est bien évidemment de devenir un peu plus paranoïaque.

En effet, à force de chercher un peu partout, le risque de tomber sur quelque chose d’étrange est élevé. Un SMS, un appel en pleine nuit, un j’aime ou un commentaire sur une photo de profil… Il y en a vraiment de tout pour avoir une crise de jalousie. Toutefois, ces éléments ne prouvent en rien sa culpabilité.

Ils ont peut-être été réalisés par des collègues de travail, des amis proches ou la famille. En plus d’avoir une crise de jalousie, l’espion pourrait être constamment en mauvaise humeur.

Se faire surprendre

surprendre lit

En utilisant un logiciel ou une application d’espionnage, les risques de se faire surprendre sont faibles. Cependant, il se peut que la personne surveillée découvre par hasard qu’elle est espionnée. Dans ce cas de figure, le ou la conjoint(e) qui espionne risque de se faire disputer par sa moitié.

Garder un lourd secret

Après avoir trouvé une chose sur le téléphone de sa moitié, il y a de fortes chances que l’élément découvert devient un lourd secret. Généralement, ce secret est gardé pour soi jusqu’à ce que la situation change. Toutefois, dans la majorité des cas, rien ne se passe et le secret devient un lourd fardeau. 

Avoir des écarts de langage en cas de dispute

Une dispute est courante dans un couple. Cela dit, après avoir fouillé le téléphone de sa moitié, l’espion risque d’avoir des écarts de langage. Généralement, c’est après ce genre de dispute que des problèmes de confiance s’installent dans les couples. En effet, subir le manque de respect et de confiance d’une personne proche est toujours mal vécu, surtout si les reproches ne sont pas fondés.

Après une dispute de ce genre, la méfiance grandit rapidement dans le couple, ce qui conduit à la fin de la complicité conjugale et de l’entraide. De plus, une distanciation relationnelle peut survenir à tout moment.

Ruiner une surprise

surprise cadeau

Comme énoncé précédemment, à force de fouiner, les risques de trouver quelques choses dans le téléphone de sa moitié sont élevés. Toutefois, dans certains cas, les éléments découverts s’avèrent être une surprise préparée par son ou sa conjoint(e). Résultat, toute la surprise est gâchée, et malheureusement, jouer les étonnés est assez difficile même pour les menteurs les plus habiles. De plus, l’envie de s’en vanter auprès des proches est trop tentante.

Devenir accroc à l’espionnage

Découvrir une fois le jardin secret de sa moitié sans se faire attraper peut créer une habitude. En effet, les espions en herbe peuvent être accroc à cette nouvelle lubie, car cela apporte un peu de piquant à leur vie.

La rupture

En effet, la personne espionnée pourrait se sentir opprimée et n’aura plus envie de vivre avec son ou sa conjointe.

À noter que si la personne espionnée est coupable d’infidélité, son ou sa conjointe peut utiliser les preuves lors d’un divorce afin d’obtenir justice. À noter que les preuves doivent être obtenues de manière légale.

Si les preuves ont été découvertes par hasard et qu’ils sont stockés dans le téléphone ou l’ordinateur de la personne infidèle, le ou la conjointe peut demander une autorisation auprès du président du tribunal de grande instance pour pouvoir fouiller le téléphone ou l’ordinateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *